04

Jul

Skype, l'outil collaboratif... et intrusif 2018

Voici notre problématique. En bon développeur, je suis partisans des logiciels libres. Je ne jure que par Linux et l'Open Source. Nicolas, en bon (que dis-je, excellent !) graphiste qu'il est tourne sous Macintosh. Au milieu de tout cela, parfois quelques mètres de différences quand nous travaillons dans le même bureau, le plus souvent une centaine de kilomètres. Bref, nous nous devons d'être en contact permanent. Et nous avons choisi pour cela Skype, logiciel propriétaire et intrusif de Microsoft (c'est ce qui s'appelle un consensus).

Les plus libristes de nos lecteurs crieront leur rage, leur désespoir et proposeront une solution alternative. Certes, mais j'ai retourné le problème sous tous les angles pendant des mois. Le seul logiciel permettant de travailler correctement, avec une excellente qualité de son, de partager son écran, où que l'on soit et avec des utilisateurs multi-plateformes, se nomme Skype.

Méthode de travail

Travailler à distance, ne signifie pas ne pas avoir de vie de bureau. Au contraire, c'est une méthode offrant beaucoup plus de liberté. Nous supprimons le vacarme de l'open source, la climatisation des locaux d'entreprise, la lumière des néons et ne gardons que la communication qui peut être volontairement coupée à tout moment.

Prenons un cas clinique. Un client nous confie son site. Nicolas l'a rencontré et pris note de ses souhaits. De retour à son bureau, il me contacte via Skype. Partisans de la méthode Pomodoro (qui sera certainement sujet d'un prochain article), je ne réponds pas avant d'avoir terminé ma tâche.

J'appelle Nicolas via Skype pour une conférence téléphonique (nous n'utilisons quasiment jamais la vidéo-conférence. Cela ne vous arrive-t-il pas d'ailleurs de parler avec votre collègue tout en continuant de bosser, le nez sur votre écran d'ordinateur ?). En revanche, Skype propose une fonctionnalité capitale : le partage d'écran. C'est ainsi que l'on peut échanger sur votre design ou sur les fonctionnalités de votre site Internet

Le coût de Skype

Skype n'est qu'en partie gratuit. Certaines fonctionnalités sont logiquement payantes (le numéro de téléphone, les renvois d'appels). Il faut donc compter une dizaine d'euros par mois pour bénéficier d'appels illimités sur les fixes en France ainsi que d'un numéro de téléphone. Quelques techniques permettent de baisser ce coût. La principale et de posséder un compte Skype partagé. C'est le cas du compte Medianetroom. Nicolas et moi avons nos propres comptes et partageons celui de Medianetroom qui permet de contacter nos clients, recevoir et passer nos appels professionnels.

Vous noterez l'économie que nous réalisons sur un service de téléphonie propre à une société installée dans un seul et même espace.


Catégorie

  • Entreprise
  • Outils

Publié: juil. 4, 2013

Auteur: pepourquier

Nombre de mots: 422

Article suivant: Rendre vos sites Internet pérennes

Previous: Encore un blog... Plusieurs raisons de nous lire

Bookmark and Share

Tags

Entreprise Outils